Menu
sécurite routiere

Quelles sont les nouveautés en termes de sécurité routière et législation ?

Le cadre législatif concernant la sécurité routière et la prévention des risques routiers ne cesse d’évoluer. Ces trois dernières années, on a pu constater une légère hausse de la mortalité sur les routes (le nombre d’accidents mortels a augmenté de 0,2% en 2016).

Ces chiffres ont conduit le gouvernement à déployer un nouveau plan d’actions visant les automobilistes. Celui-ci a été présenté en octobre dernier. Découvrez un panorama des nouveautés réglementaires qui vous attendent au tournant.

La généralisation de la vidéosurveillance

Depuis le début de l’année 2016 (décret du 1955 du 28 décembre), les outils de vidéosurveillance peuvent être utilisés pour le constat de onze infractions, sans qu’il ne soit nécessaire d’arrêter le conducteur. Ces infractions concernent notamment l’absence du port de la ceinture de sécurité, le franchissement des lignes continues, l’usage du téléphone portable, le non-respect des limites de vitesse, des distances de sécurité et de la signalisation ou encore l’usage des voies de circulation réservées aux autres usagers (voies de bus ou de taxi, par exemple).

Cette liste s’enrichira d’autres infractions à partir du 31 décembre 2018, comme l’absence d’assurance du véhicule (qui peut être vérifié par l’apposition d’une vignette au niveau du pare-brise). Un fichier des véhicules assurés sera créé pour aider les forces de l’ordre à lutter contre la conduite illégale sans assurance.

Des magazines dédiés à l’automobile vous permettent de découvrir les nouveautés dans la législation et de vous tenir informé des changements à prendre en compte et notamment de pouvoir prendre connaissance des informations sur la surveillance des infractions.

securite routiere automobile

Des magazines autos permettent d’informer sur les nouveautés en terme de législation routière.

Renforcer les aptitudes des conducteurs

La réforme du permis B vise à augmenter le niveau de maîtrise des conducteurs, notamment ceux qui ont obtenu un permis spécifique pour conduire un véhicule à boîte automatique. Il est possible de suivre une formation en auto-école d’une durée de sept heures pour apprendre à conduire une voiture à boîte manuelle, sans avoir à repasser par la case « examen ».

Seule condition : posséder son permis de conduire depuis au moins 6 mois et ne pas souffrir de problème médical rendant obligatoire la conduite à boîte automatique.

 

Améliorer la visibilité pour limiter les accidents

Parmi les mesures phares de l’année 2017, il est impossible de ne pas citer l’interdiction des vitres sur-teintées. Jugées dangereuses à l’avant du véhicule, dans la mesure où elles limitent la visibilité, les vitres teintées à plus de 70% peuvent donner lieu à un retrait de points (jusqu’à 3 points) et à une amende d’un montant de 135 euros.

Cette mesure devrait être renforcée avec l’augmentation des verbalisations et de nouvelles techniques de diagnostic permettant de distinguer le niveau d’opacité autorisé. Dans le même état d’esprit, la présence d’un écran susceptible de modifier ou gêner le champ de vision (hors GPS) est considérée comme une infraction pouvant entraîner un retrait de points.

 

Un permis à points virtuel pour pénaliser les conducteurs étrangers

La généralisation du permis à point virtuel à destination des conducteurs étrangers circulant sur les routes de France devrait être instituée dès le début de l’année 2018. A chaque infraction commise en France, le conducteur perdra les points de son permis virtuel. S’il ne dispose plus de points, il ne pourra plus conduire en France pendant une période de 2 ans.

Sorry no comment yet.

Leave a Comment