Menu
cote argus voiture

Qu’est-ce que la cote argus ?

Que signifie exactement cote argus automobile ? Que se cache-t-il concrètement derrière cette classification ? Où la trouver ? Comment la déterminer ? Surtout, la cote argus est-elle toujours correctement utilisée lors d’une transaction automobile ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre. Explications.

Qu’est-ce que l’argus automobile ?

L’argus automobile, ou cote argus, est une valeur chiffrée, précise et impartiale, permettant l’évaluation d’un véhicule donné (voiture d’occasion principalement). L’argus est utilisé comme référence dans les transactions automobiles depuis 1927.

Employé au quotidien par les principaux acteurs du marché automobile : constructeurs, concessionnaires, garagistes, assureurs etc. Son officialisation prend effet suite à une expertise rigoureuse basée sur des critères précis.

L’argus automobile : à quoi ça sert ?

L’argus sert de valeur-référence dans la majorité des transactions (achat/vente) de véhicules.

Dans les faits, on se rend compte que l’argus joue plutôt le rôle de valeur-étalon. Par exemple, lorsque les professionnels (concessionnaires, garagistes etc.) rachètent un véhicule à un particulier, ils s’arrogent le droit de réviser à la baisse ce qui est pourtant la valeur officielle du véhicule. Les professionnels arguent alors ce prix revu à la baisse, en évoquant les coûts de réparation du véhicule, qu’ils devront supporter. Bien entendu, ces mêmes professionnels ajustent leurs prix dans la perspective de la revente du véhicule en question.

Concernant les particuliers, la cote argus sert de base de négociation entre les différents protagonistes. Là encore, le prix du véhicule va évoluer en fonction des intérêts de chacun. Toutefois, les 2 parties prises dans la transaction automobile, ne doivent pas proposer des prix trop éloignés de la cote argus, et ainsi rester dans une marge de valeur respectable.

Quels éléments servent à déterminer l’argus d’une automobile ?

La cote argus d’un véhicule, est déterminée selon des critères précis et rigoureux :

  • La marque du véhicule
  • Le kilométrage
  • L’ancienneté
  • L’état du véhicule
  • Le taux d’usure
  • Les équipements du véhicule

On détermine ainsi le cours-moyen argus (véhicule en état dit standard, à compter du 1er juillet 2002). Par état standard, on entend une automobile en bon état de fonctionnement, avec un kilométrage normal etc. On peut pousser l’expertise et établir une cote argus personnalisée d’un véhicule (à partir de 1963). La cote argus personnalisée réajuste le cours-moyen argus en tenant compte de l’utilisation qui a été faite du véhicule. Ce type de cote argus reprend donc en compte 3 facteurs déterminants :

  • La date exacte de mise en circulation
  • Le kilométrage exact
  • Les équipements supplémentaires éventuels

Comment se servir de l’argus lors d’une transaction automobile ?

Lors d’une transaction automobile, les 2 parties (acheteur et vendeur) doivent se mettre d’accord sur la valeur précise du véhicule, fixée par sa cote argus. On peut obtenir la cote argus d’une automobile sur le site officiel de l’argus : www.largus.fr

Après s’être entendus sur la cote argus du véhicule, il ne reste plus aux deux acteurs de la transaction, qu’à négocier autour de cette base officielle. De plus, la négociation pourra s’affiner autour de l’état réel du véhicule (état, usure, kilométrage). L’acheteur, comme le vendeur, ne doivent pas se sentir lésés après la transaction.

L’argus automobile : les pièges à éviter

Les professionnels et les particuliers sont logés à la même enseigne : obtenir lors de la transaction automobile, le prix de vente ou d’achat, le plus favorable possible. Ainsi, l’ensemble des arnaques visent ce principal objectif. Pour y remédier, la solution la plus adaptée, est de tolérer qu’un écart infime de prix par rapport à la cote argus de l’automobile engagée dans la transaction. En admettant que cet écart trouve une vraie légitimité (état précaire du véhicule, kilométrage important, usure majorée dû à un mauvais entretien etc.).

Sorry no comment yet.

Leave a Comment